• Voilà la petite vidéo que j'avais promise :) Si vous avez des questions, des remarques, des conseils (etc...) j'insiste vraiment : n'hésitez pas ;D

     

     


    19 commentaires
  • Mercredi dernier j'ai participé à un cour avec Mazan. (On était 5 à participer à cette séance, notre prof habituel s'est fait remplacé par quelqu'un d'autre parce qu'il n'était pas là, bref pas important). On a travaillé les déplacements latéraux, alors les déplacement latéraux c'est quoi ? et quelle est la différence avec la cession à la jambe ? Et bien tout simplement la cession à la jambe est un déplacement latéral dans lequel le corps du cheval est droit (et les membres se croisent). Lors d'une cession à la jambe on accepte une légère pliure du côté inverse où le cheval doit aller. Plus clairement : lors de ces déplacement le cheval effectue un croisé des antérieurs et des postérieurs en se déplaçant en diagonale.       

    Avant d'attaquer directement cela en partant directement de C ou A en allant vers E ou B, ou X vers H ou M, excetera... il est plutôt conseillé de s'entraîner avant sur des demi-voltes renversées (diagonale puis demi cercle) pour les hanches et demi-voltes (demi-cercle puis diagonale) pour les épaules ou encore de commencer à l'arrêt : pousser les épaules sur 2 pas et les hanche sur 2 pas aussi et ça, des 2 côtés.

    Comment faire ?

     

    - Pour les épaules :

    - A main droite :dans un premier temps, commencez à l'arrêt. Le poids du corps sur l'épaule externe (gauche) permettra au cheval de débloquer son épaule droite et pourra donc déplacer correctement,  du même côté que le poids du corps la jambe gauche devra effectuer des pressions. Le regard toujours orienté vers le côté où vous souhaitez aller et jambe droite isolé sans pression sauf pour redonner de l'impulsion au cheval ou lui empêcher de déplacer aussi ses hanches.

    - Pour ce qui est de la main gauche c'est pareil mais à gauche ^^ c'est à dire : poids du corps à l'extérieur (droite) jambe extérieure (droite aussi) effectue des pressions regard vers la gauche.

    Dans tout les cas vos main doivent être fixe et l'impulsion présente.

      

    - Pour décaler les hanches :

    - Vers la droite : jambe extérieur (droite) à la sangle pour éventuellement redonner de l'impulsion ou bloquer les épaules. La jambe intérieur (gauche) isolée effectue des pressions (attention, ce n'est pas seulement votre pied qui "recule" et dans ce cas la le genoux serait plus ou moins plié ; c'est la totalité de votre jambe qui doit s'isolée (hanche, genoux, pied) et le poids du corps à gauche.

     

    Dans tout les cas vos main doivent être fixe et l'impulsion présente.

      

    - Pour faire des déplacements latéraux :

    - Vers la droite : la jambe gauche est isolée, elle effectue des pressions, la jambe ne doit pas être trop "reculée" il faut trouver le juste milieu pour réussir, jambe droite à la sangle pour contenir les épaules pendant que les hanche "se chassent", on dira d'un cheval qu'il met trop d'épaules lorsqu'elles se croiseront trop par rapport aux hanches (ou alors il n'y a pas assez de hanches XD ) dans ce cas là il faut tenir les épaules avec la jambe droite et appuyer plus avec la jambe gauche*. Poids du corps à gauche, pour libérer le côté duquel le cheval doit aller, regard droit devant lorsque le cheval effectue correctement ce qui est bien demandé, cela permettra qu'il se déplace avec le rachi "droit", non courbé (rachi : colonne vertébrale : des oreilles à la queue).

    *"astuce" : si le cheval ne répond pas aux pressions après avoir essayé plusieurs fois donnez lui un coup de talon ou encore de cravache pour lui faire mieux comprendre ce qu'il doit faire.

    - Vers la gauche : jambe droite isolée, elle effectue des pressions. Jambe gauche à la sangle, poids du corps à droite, regard droit devant

    J'insiste sur l'impulsion* et les main fixe. Si votre monture manque d'impulsion, arrêtez un peu l'exercice et faite la trotter un peu. On sait qu'un cheval est impulsif si lorsque on détent les rênes il continue d'avancer.

    *L'impulsion est le désir du cheval de se porter en avant (en gros c'est ça ^^).

     C'est sûre que là j'vous ai pas fait la courte mais il me semble qu'il y a tous ce qu'il y a à savoir, enfin j'espère que je n'ai rien oublié. (Je tiens quand même à préciser que je suis pas une pro donc il se pourrais que certaines de ces informations ou ces méthodes d'entraînement ne se trouvent pas les mêmes que celle de votre moniteur (peut-être inexact, ce que je ne souhaite pas car j'ai quelques petits doutes mais sans une trop grande importance)... Le mieux est encore de lui demander, cela dit si vous avez des questions je ferais de mon mieux pour y répondre, dans les commentaires :) ) Mercij'espère que cela vous aura été utile ! :)


    votre commentaire
  • (Cour du mercredi 12/03 avec une jument, Jazz.)

    Travail de l'incurvation. Un cheval incurvé c'est un cheval qui, vue de haut, à une forme en "banane". Le rachi (des oreilles à la queue, en passant par le dos) est incurvé, courbé, le bout du nez est à l'intérieur et on remarque donc aussi une pliure au niveau de l'encolure.

    Pour incurver un cheval : jambe intérieure à la sangle et jambe extérieure reculée (isolée). Poids du corps vers l'extérieur et le regard tourné vers là où on veut aller. La jambe intérieure effectue des pressions pour garder la bonne taille de cercle. La reine extérieure est dite "régulatrice" de vitesse, elle régule la vitesse comme son nom l'indique, ^^ tandis que la reine interne, elle, nous aide à mettre le bout du nez vers l'intérieur, mais attention à ce que le cercle ne se rétrécisse pas, la jambe intérieure est là pour ça ! 

    N'oubliez pas la position, on regarde pas par terre, l'alignement tête-dos-hanche-talons !! cool 


    votre commentaire
  • Records de saut en hauteur (puissance mondiale) : 2m47 (corriger moi si je me trompe).


    19 commentaires
  • Une journée de cross avec Mazan <3

    Ce n'était pas des méga obstacles, mais dans notre groupe on avait des petits poneys donc on pouvait pas faire des gros machin

    Cross à Cornillons <3

     

    Cross à Cornillons <3

     

    Cross à Cornillons <3

     

    Cross à Cornillons <3

    Cross à Cornillons <3


    33 commentaires
  • Pas grand chose de spécial, à part les coups de soleil x') et donc le bronzage ridicule... je vous mettrez une petite vidéo de moi et Orphé, j'ai fait un peu (beaucoup) carnage parce que mes étriers était trop long, ma sœur n'a pas pu filmer les 3 sauts que j'ai refaits après avec des étriers un peu plus court, ce qui fonctionnait beaucoup mieu ;)

     


    14 commentaires
  • Le vertical (1) est un obstacle se composant d'un seul "niveau" de hauteur posée sur 2 support (un à chaque extrémité de la barre). On peut cependant y apercevoir d'autres barre, ou différent(s) objet(s) (comme par exemple, un ou plusieurs plots... pouvant parfois faire peur à certains chevaux) en dessous de la barre se trouvant tout en haut de l'obstacle)

     Exemple d'un vertical :)

    Pour aborder cet obstacle il faut s'en éloigner, il faut donc "tendre son cheval" jusqu'à la fin, c'est à dire jusqu'à la dernière foulée avant la phase ascendante du vertical.

     

    Un oxer (2) est constitué le plus souvent de 2 "niveau" de hauteur, il peut arriver pendant le cour que votre professeur mette les 2 barre au même niveau, l'obstacle peut alors se sauter dans les 2 sens. En général, on positionne la barre se trouvant derrière plus haute que celle(s) de devant, dans ce cas l'obstacle ne se saute que dans un seul sens : la barre la plus basse se franchit en premier.

    :  Exemple d'oxer sens de franchissement de celui ci :  <<<----------<<<, de la droite vers la gauche. :)

    L'oxer étant un obstacle de volée, il faut s'en rapprocher pour que le cheval puisse sauter lus loin ; pour cela il suffit de "tendre" sa monture et d'ouvrir ses doigts sur les 3 dernières foulées précédant l'obstacle

     

    Et enfin, le/la SPA (3) se compose de 3 (à 4, plus rarement) barres la première étant la plus basse la seconde sera placé plus loin et plus en hauteur que la 1ere la troisième sera placée plus haute et plus loin que la seconde. Il y a donc en général 3 "niveaux" de hauteur. Comme l'oxer, cet obstacle ne se saute qu'en sens unique, l'abord se fera logiquement du côté où la barre est la plus basse.

     

      Exemple de SPA :)

    Tout comme l'oxer, on aborde un SPA en tendant son cheval et en ouvrant ses dois dans les 3 dernières foulées pour que le cheval avance "un peu plus vite" (bonne impulsion) et se rapproche du SPA, puisque c'est un obstacle de volée.

     

     

                   


    9 commentaires
  • Mise en selle, pratiquement la même chose qu'hier on a juste changé de prof.

    En saut, on a sauté 2, 3 fois plus haut que d'habitude car avec la mono qu'on a on saute à notre niveau.

    Ca fait quelque temps que j'ai dit que je ferais un article sur "comment aborder un oxer, un spa ou un vertical" et je me dit que c'est le moment, je vous invite donc à aller voir la rubrique "saut d'obstacle" ;)

    Le midi on a aidé notre monitrice à planté des fruits et des légumes dans un potager :p (anecdote)


    votre commentaire